Le projet

 

L’histoire des Sauvetés

Les sauvetés sont apparues au début du 11ème siècle, dans une période de profonds bouleversements. Créées à l’initiative de l’Église dans le cadre de l’institution de la Pax Deus et du droit d’asile, elles jouissaient d’une garantie de non-agression. Elles ont immédiatement constitué des lieux d’asile et de paix. Elles ont contribué au développement de la maîtrise de l’humain sur le paysage en rendant fertiles des terres désertes. Elles étaient des étapes essentielles sur les chemins de pèlerinage.

Le projet de La Sauveté s’inscrit dans cette continuité : développer un lieu d’accueil, préservé et protégé, un havre de paix et de pratique destiné à tous ceux qui désirent ardemment progresser sur le chemin.

 

Retraites de méditation

La Sauveté accueille des retraites de méditation. Mettant à profit sa situation et son environnement préservé, le lieu est idéal pour que le retraitant puisse approfondir son expérience de la méditation.

Les infrastructures sont développées progressivement afin d’offrir notamment : plus de capacité d’accueil, la possibilité de faire des retraites individuelles dans des chalets dédiés, une salle de séminaire pour accueillir des enseignements…

Pour plus de détail sur les retraites, suivez ce lien.

 

Aménagement paysager et cultures maraichères

Le développement des espaces extérieurs du site fait également partie du projet d’ensemble. Les premières cultures maraîchères ont démarré en 2014. Le projet prévoit de les développer, et d’expérimenter de nouvelles méthodes de cultures sur les parcelles.

L’aménagement paysager est réfléchi dans le cadre du dialogue espace sauvage/espace domestiqué. La gestion de la forêt et ses interactions avec les espaces de vie de l’être humain sont également étudiées.

 

Vous souhaitez contribuer au projet ?